MONSIEUR NGANANG PATRICE, Vous ne soutenez pas le même Maurice Kamto que les autres …Monsieur Nganang,

Quand j’avais demandé votre libération lors de votre arrestation à Yaoundé , malgré vos multiples écarts de langage, j’avais en esprit votre récent engagement tenace pour la libération d’un écrivain camerounais du nom de Eno Meyomesse..

Par cet acte de solidarité envers un homme de lettres comme vous, vous m’avez fasciné. J’ai bien envie de voir aussi les Avocats de mon pays mobilisés sans relache pour la libération de nos confrères embastillés à cause de leur démarche purement politique à savoir Maurice KAMTO, Avocat au Barreau de Paris et Michele NDOKY, Avocat au barreau du Cameroun.

Je milite pour un pays où la liberté d’expression surtout politique est un dogme. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles , j’ai des positions très critiques envers le régime de Yaoundé.. J’ai horreur qu’on arrête une personne parce qu’elle a manifesté politiquement ou a émis des idées qu’on désapprouverait. Un pays sans liberté d’expression absolue est un pays où règne les injustices. Car l’injustice hait la parole.

Pour revenir au sujet, je vous dis tout de go, que vous ne soutenez pas le même Maurice KAMTO que les militants du MRC et autres camerounais de toutes origines confondues qui ont voté la vision de cet homme

Le professeur KAMTO que vous soutenez n’est pas celui qui est à Kondengui et qui a tenu un discours rassembleur devant le Conseil Constitutionnel. Celui qui a manifesté sa transversalité pour toutes les tribus, malgré certaines déformations de ses propos par ses adversaires politiques .

En réalité le KAMTO que vous portez sur votre tee-shirt est un concept . Vous êtes animés d’un désir enfoui de devenir le penseur ou l’idéologue du peuple bamiléké. C’est cela votre combat. C’est un penchant qu’on perçoit chez beaucoup d’écrivains.

Les écrivains en général tombent dans la quête de création de courants idéologiques propres qui leur permettront de marquer des générations. C’est aussi une déformation qu’on retrouve chez tous ceux qui vivent dans l’imaginaire de leurs pensées (Artistes, écrivains,spiritualistes…) Karl Marx, Adam Smith de simples philosophes qui ont légué des modèles économiques imagés et imagiinés dans leur esprit , au monde entier. Jean-Jacques Rousseau , Montesquieu des hommes de lettres qui ont pensé le modèle de fonctionnement des institutions que la plupart des pays au monde ont adopté. .

Pire des Philosophes comme Heidegger dans sa théorie de la force de la terre et du sang qui dessinera les contours du nazisme Hitlérien.. Dans la France moderne, nous voyons le travail sociétalement impactant de l’écrivain Renaud CAMUS qui est entré dans le Parti du front National pour faire passer sa théorie anti africaine noire et musulmane du grand remplacement qui veut croire que la population européenne , blanche et chrétienne, risque d’être remplacée par des vagues d’immigrés noirs et arabes qui épouseront leurs filles et fils.

Le terroriste australien d’extrême droite qui atué récemment dans une moquée en nouvelle zelande s’en est inspiré. Après avoir essayé vainement de faire cavalier seul, vous vous êtes rendus compte que la jeunesse bamiléké ne vous suivait pas. C’est d’ailleurs pourquoi , vous avez passé votre temps à dénigrer tout politicien d’origine bamiléké suivi qui n’épousait pas votre idéal de l’homo socialis bamiléké, Y compris Maurice KAMTO que vous avez vilipendé sur les reseaux sociaux en son temps.

Pourrait-on même pousser le bouchon plus loin en parlant d’une sorte d’envie repoussée envers certains écrivains et homme de culture comme feu ATEBA EYENE ou même Mathias OWONA NGUINI parce qu’ils avaient ce vent en poupe que vous désirez tant ..

Quoiqu’on dise,c’est Vous qui avez poussé OWONA NGUINI au changement de discours et de posture. D’ailleurs vous vous en vantez en prétextant que vous l’avez dévoilé. Vous avez commencé par le présenter comme un incapable à promouvoir un véritable changement au Cameroun parce qu’il est le fils d’une ancienne ponte beti du régime.

Ensuite, vous avez profité d’une simple conférence sur les oeuvres de Chantal BIYA à laquelle , d’ailleurs, en toute honnêteté intellectuelle, il avait été très critique, pour l’isoler.

Récemment vous vous êtes aussi attaqué à Richard BONA certainement au vu de son impact communicationnel sur des posts de quelques mots, là où vous peinez à avoir 25 like il ya quelques temps. En voyant l’amour que la jeunesse camerounaise porte sur Wilfried EKANGA , je savais bien que tôt ou tard , vous profitrez de la moindre occasion pour le caricaturer. Vous n’aimez pas ce qui brille plus que vous, Monsieur NGANANG . Vous ne supportez pas vos échecs communicationnels comme le flop de votre web télévision. Vous les vivez comme des injustices qui vous sont faites.

Cher Monsieur Patrice NGANANG., Vous n’aimez pas assez le Cameroun et les camerounais tout autant comme votre rêve de positionnement idélogique., vous vous aimez. A l’affût de la petite opportunité qui vous remettra sur la selette, vous avez trouvé du pain beni avec ces groupuscules tribalistes antibamiléké au langage incontrôlé et irresponsable pour essayer d’asseoir votre idéologie construite autour de votre personnalité.

Vous exploitez l’âme blessée du peuple bamiléké à la suite de ces propos et actions antibamilékés pour vous positionner comme le penseur et l’idéologue tant fantasmé de ce peuple. C’est à peine si on vous entend demander et exiger la libération du Professeur Maurice KAMTO..

Au moment où, nous forces vives citoyennes , exigeons au nom de la liberté d’expression et des manifestations politiques, la liberté du Professeur Maurice Kamto , ses alliés et ses partisans embastillés et menacés de condamnation à mort pour avoir exprimé leurs opinions politiques, votre démarche participe à la désintégration de la convergence . C’est faute d’explications sur vos multiples sorties que l’ancien , l’éminent journaliste et financier NDZANA SEME a cru conclure que vous êtes un envoyé des services camerounais, même si personnellement je n’ y crois pas.

Bien Cordialement.

source:https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/features/Appel-au-g-nocide-la-v-rit-sur-le-faux-soutien-de-Nganang-Kamto-468182

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here