L’ancien milieu de terrain des Lions indomptables réitère avoir été en pourparlers avec les dirigeants des Corbeaux de Lubumbashi dans un échange téléphonique avec Martin Camus Mimb qui a été diffusé ce 15 mai 2020 sur Radio Sport Info.

Alors qu’il était annoncé tout proche du TP Mazembe, le club congolais a démenti tout contact avec le footballeur de 36 ans dans un communiqué datant du 13 mai 2020. Ce dernier s’est expliqué chez nos confrères de RSI.

« Il y a eu des contacts avant le début du confinement. J’ai discuté avec le manager du club. Mais il faut dire que maintenant ce ne sera plus possible», affirme Jean II Makoun.

Libre de tout contrat depuis la fin de son aventure avec la formation chypriote Merit AYSK, Jean II Makoun serait en négociations avec les dirigeants de Coton Sport de Garoua, club de première division du championnat camerounais.

C’est le principal intéressé lui-même qui a confirmé l’information alors qu’il répondait aux questions de Martin Camus Mimb sur Radio Sport Info dans la matinée du 15 mai 2020.

De même qu’il l’avait signifié dans un entretien il y a plusieurs jours avec le site Kick442.com, son principal objectif est retourné évoluer sur le continent africain.

«J’ai envie de rejouer en Afrique avant d’arrêter. Pourquoi pas le championnat camerounais. On a annoncé récemment que j’avais signé avec Feutcheu Fc. Ce n’est pas le cas (…) Je parle avec les dirigeants de Coton Sport de Garoua. Mais pour l’instant il n’y a rien», a-t-il fait savoir.

Il convient de rappeler l’ex joueur de Lille et de Lion a évolué avec Coton Sport de Garoua au début des années 2000 avant de s’envoler pour la France.

Recevez chaque jour par email, les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

© 2020 Le Bled Parle : Actualité Cameroun info – journal Cameroun en ligne

Source: https://www.lebledparle.com/fr/sport/1113389-apres-le-dementi-concernant-sa-signature-au-tp-mazembe-jean-ii-makoun-donne-sa-version-de-faits

World news – FR – Après le démenti concernant sa signature au TP Mazembe, Jean II Makoun donne sa version de faits

Laisser un commentaire