Catastrophe d’Eseka :Voici Les conditions à remplir pour bénéficier de l’indemnisation

0

C’est à travers une note d’information signée du Secrétaire général des Services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda par ailleurs président du Comité interministériel chargé d’encadrer la répartition de la dotation présidentielle d’un milliard FCFA au titre de l’assistance financière aux victimes de l’accident ferroviaire survenu le 21 octobre 2016, à Eseka, que l’information a été rendue publique.

Dans cette note d’information adressée aux médias, le secrétaire général des Services du Premier ministre Séraphin Magloire Fouda a publié une liste de 744 personnes blessées lors de l’accident ferroviaire survenu le 21 octobre 2016 à Eséka.

Ces victimes sont priées de se rendre le vendredi 9 août 2019 à l’auditorium des services du Premier ministre (PM).

Les intéressés, apprend-on, doivent se munir d’une pièce d’identité en cours de validité (CNI ou passeport), assortie d’une photocopie.

Les ayants droit des victimes blessées lors dudit accident et décédées avant la publication de cette liste devront en outre se munir du jugement d’hérédité ou procès-verbal du conseil de famille, visé par l’autorité administrative compétente.

Il est recommandé aux parents des victimes mineures de détenir de toute pièce justifiant leur filiation. Enfin, les mandataires des personnes absentes doivent se munir d’une procuration dûment signée par l’autorité compétente.

Si les raisons officielles de cette rencontre n’ont été relevées, il faut dire qu’elle arrive dans un contexte où le 23 mai 2017, Paul Biya avait décidé de débloquer la somme d’un milliard de FCFA dans le cadre du processus d’indemnisation des victimes.

Il s’agissait d’« une assistance complémentaire à verser à ces victimes ou leurs ayants droit ». 64 représentants de personnes décédées et disparues dans ce tragique accident ferroviaire avaient reçu des chèques estimés à 215 millions de FCFA.

En rappel, le 21 octobre 2016, un train passager de la Cameroon Railways(Camrail), entreprise contrôlée à hauteur de 77,4 % par le groupe français Bolloré, bondé de passagers en partance de Yaoundé pour Douala, avait déraillé à Eseka causant officiellement 79 morts et 600 blessés.

À la suite de cette catastrophe, le président de la République avait instruit l’ouverture d’une enquête dont quelques éléments du rapport, remis au président de la République avaient été communiqués à l’opinion publique.

Ces éléments incriminaient Camrail comme responsable de ladite catastrophe. Des collectifs de victimes se sont constitués pour trainer en justice le concessionnaire du chemin de fer camerounais et réclamer des indemnisations.

source:https://www.lebledparle.com/societe/1108675-catastrophe-d-eseka-les-conditions-a-remplir-pour-beneficier-de-l-indemnisation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here