Des fans de  ont déterré le cercueil de  le samedi matin 31 août 2019 après l’inhumation de Yôrôbô au .

Des fans de lDJ Arafat ont profané la tombe de leur idole samedi matin, quelques instants après l’inhumation de ce dernier aux environs de 8h30 aux cimetière de Williamsville.

Le cercueil de l’artiste a été déterré puis ouvert, laissant apparaître sa dépouille mortelle, en témoignent des images jugées “très choquantes” par des internautes, qui circulent sur les réseaux sociaux.

Les fans doutaient que ce soit réellement le corps de leur Yôrôbô qui ait été enterré. Mais est-ce que cela leur donnait-il le droit de profaner la tombe de DJ Arafat et de porter atteinte à sa mémoire ? Que que le droit ivoirien sur la question ?

Voici ce que dit le Code pénal ivoirien sur la question du respect dû aux défunts

SECTION 6 : ATTEINTE A LA LIBERTE DES CULTES ET A LA DIGNITE DES MORTS

Article 198
Est puni d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 50.000 à 500.000 francs, quiconque : 1o Trouble une cérémonie ou un convoi funéraire ;
2- Viole ou profane le lieu où repose un mort ;
3- Dégrade ou souille un monument funéraire ;
4- Profane ou mutile tout ou partie d’un cadavre inhumé ou non ;
5- Outrage ou frappe publiquement un cadavre ;
6- Fait disparaître ou soustrait un cadavre ou une partie de cadavre.

 

La dépouille de DJ Arafat a été enterré à nouveau en fin de matinée sous haute surveillance des forces de l’ordre.

source:https://www.yeclo.com/cercueil-dj-arafat-deterre-ce-que-risquent-les-chinois-profanateurs/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here