Il n’y avait plus l’ombre d’un doute après le réquisitoire musclé du ministre des Sports et de l’Education physique Narcisse Mouelle Kombi sur les antennes du média d’État CRTV lundi soir. Il a publiquement donné injonction de limoger le sélectionneur néerlandais Clarence Seedorf.  Depuis la sortie en huitième de finale des Lions indomptables à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019 Egypte. La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) qui, comme le gouvernement, a jugé cette sortie prématurée vient de mettre fin brutalement fin au contrat du technicien néerlandais qui aura confirmé tout le mal qu’on disait de lui partout où il est passé: échec et renvoi avant six mois chrono.

Clarence Seedorf n’a même pas atteint son délai officiel de péremption de six mois qu’il est déjà périmé. Il n’entraînera plus l’équipe nationale de football du Cameroun. La décision, dit le communiqué,  a été prise après consultation des membres du Comité exécutif d’une part et d’autre part, de la consultation du ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi.

En mettant fin au contrat de Clarence Seedorf, la Fecafoot a aussi décidé de suspendre celui de son adjoint Patrick Kluivert. Cette décision sera lourde de conséquences puisque la Fédération Camerounaise de Football vient de rompre le contrat de façon unilatérale et sans préavis. Il faudrait donc dédommager le sélectionneur pour toute la durée de contrat, sachant que son adjoint et lui pointent 96 000 euros par mois. Multipliez celà par 12 mois x 4 ans. La calculette tombe en panne pour les indemnités de licenciement. Et ce n’est pas tout.

On se souvient que le ministre des Sports Pierre Ismael Bidoung Mpkwat avait pris la décision de se débarrasser d’Hugo Broos. “À  compter de l’expiration de la période de préavis contractuel de trente jours dès signature de (cette) décision” (lundi 11 décembre 2018) , avait précisé le Comité de normalisation. Mais, le sélectionneur avait dénoncé “abus” . À la suite,  Hugo Broos avait annoncé  qu’il comptait traduire l’Etat camerounais devant la justice. Devant la FIFA, il demande au Cameroun les indemnités de plus d’un milliard de franc CFA alors que son contrat était déjà à la fin.

Il sera difficile  pour l’Etat camerounais de s’en sortir cette fois-ci, puisque le ministre des Sports Mouelle Ekambi vient   d’interférer dans cette histoire alors que les règles de la Fifa  proscrivent l’intervention du gouvernement dans les affaires de la Fédération.

Or, le 15 juillet 2019 dans un déballage  du ministre des Sports et de l’Education Physique Narcisse Mouelle Kombi , dans l’émission “Présidence Actu” sur la Crtv Télé , affirmait que 3 causes importantes parmi d’autres étaient à l’origine de la débâcle des Lions Indomptables à la CAN 2019

1- L’incapacité de l’entraîneur à mettre sur pied une équipe conquérante et cohérente .En quatre matches, il a aligne 4 équipes différentes.
2 – La difficulté à maîtriser l’ensemble du groupe et à y faire régner l’ordre et la discipline.
3- Le manque de motivation des joueurs et quelques influences extérieures nuisibles à la cohésion du groupe.
Par ailleurs Narcisse Mouelle Kombi.

Selon le ministre , la question du maintien de Monsieur Seedorf à la tête de la sélection nationale fanion était clairement posée. Cette question ne lui semblait pas trouver raisonnablement , objectivement des réponses compte tenu des raisons qu’il a évoquées en terme de reconduction.

“Son maintien me paraît donc, comme à beaucoup de camerounais , problématique. J’ai demandé à monsieur le président de la fecafoot de le lui signifier conformément aux stipulations pertinentes du contrat “, a conclu Narcisse Mouelle Kombi. Et pan! Le ministre qui ignore les règles élémentaires de la FIFA tombe dans le piège. Il faudrait donc payer au minimum  les indemnités de licenciement de plus de 3 milliards de francs CFA au touriste néerlandais. C’est le prix de l’incompétence.

J. RÉMY NGONO

source:https://www.coupsfrancs.com/clarence-seedorf-va-toucher-le-jackpot-de-plusieurs-milliards-apres-son-limogeage/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here