Dialogue:Voici pourquoi les sécessionnistes se font représenter par un ex-ministre américain

0

Sur proposition du gouvernement intérimaire des sécessionnistes de l’Ambazonie, l’ancien vice-ministre américain pour les affaires africaines Herman J. Cohen a accepté de représenter et défendre le Southern cameroons au dialogue nationale qui s’ouvre dans les tous prochains jours à Yaoundé la capitale camerounaise en vue de rechercher des solutions idoines à la crise qui secoue la partie anglophone du pays.

C’est à travers un communiqué publié jeudi et signé de Dabney Yerima que le « gouvernement intérimaire » a annoncé l’information. Selon ledit communiqué, Herman J. Cohen « apportera une valeur inestimable aux souffrances des populations anglophones » lors du dialogue national.

En effet, dans une lettre adressée à chacun des dirigeants de la sécession, le premier ministre Dion Ngute les invitent à participer au grand dialogue national qui aura lieu du 30 septembre au 4 octobre. Il s’agit de Mark Bareta, Sako Ikome, Marc Chebs Njoh, Boh Herbert, Sally Liwoko, John Mbah Akuru, Milton Takah, Sebastien Mbariko. Mais aussi de Milan Atam, Derrick Yuh, Akwanga Ebenezer, Ayaba Cho, Christmas Ebini, Chris Any, Elvis Kometa et Jenny Tausch-Buhr. Une invitation rejetée au prime abord par ces derniers.

Mais dans une récente sortie, l’ancien vice-ministre américain pour les affaires africaines a conseillé les leaders sécessionnistes à saisir cette opportunité afin de trouver un issu favorable à la crise au risque de perdre le soutien des Etats Unis d’Amérique. Un appel qui n’est pas visiblement tombé dans des oreilles de sourds.

A travers le choix de Herman J. Cohen, les sécessionnistes anglophones veulent montrer leur volonté de participer au dialogue national.

CamerounWeb vous propose l’intégralité du communiqué des sécessionnistes :

Source: camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here