Engong : un crâne humain découvert sous le lit d’un jeune homme: Voici détails

0

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre ce village situé à une vingtaine de kilomètres du centre urbain d’Ebolowa sur l’axe Ebolowa- Akom depuis mardi dernier. Le mis en cause médite déjà son sort dans les cellules de la compagnie de gendarmerie de la Mvila où une enquête est ouverte.

Selon Lévis Elvis Mvondo fils du coin et principal responsable politique du village Medjap 2 est informé des choses de son village, « feu Effa’a environ 70 ans est accueilli comme gardien d’une famille où les responsables vivent en ville. Depuis plusieurs années, il faisait bien son boulot et entretenait l’espace sans gêne. On l’a perdu de vue au village depuis plus d’un mois et on le croyait bien en déplacement que non. C’est mardi dernier 09 juillet précisément qu’une découverte a été faite par le jeune Ekom Ngane allé visiter les pièges et chercher les palmiers sauvages pour en cueillir du vin. Il s’est retrouvé nez à nez avec le corps presque séché.

Pris de panique, il descend porter la nouvelle au village et précisément à la chefferie. Le sous-préfet Akondi Elvis Mbahangwen est saisi, il mobilise son état-major et une descente y est effectuée avec, les éléments de la gendarmerie et ceux du corps des sapeurs pompiers. La suite devrait être le lendemain matin l’enlèvement de cette dépouille pour l’inhumation directe ». Le cercueil n’étant pas disponible le même jour, une procédure est engagée via les autorités municipales et autres ce qui oblige le corps à y passer encore une autre nuit au lieu de la découverte.

C’est pendant l’attente du cercueil que le nommé Mendo Ayang Jean Biaise a pris les pistes de la brousse pour se rendre dans le lieu du drame ramasser le crâne du disparu déjà. A son départ pour la brousse, il aurait été aperçu par son propre frère et d’autres personnes du village qui en ont signalé au chef du village. Sa durée dans la brousse a suscité la curiosité du village qui s’est mis à l’épier. C’est ainsi que de son retour, on le voit tenant un plastique noir contenant une boule ronde qu’il prend le soin de dissimuler sous son lit. Le village se mobilise et fonce dans sa chambre où la découverte du crâne a été faite.

Informé à nouveau, le sous-préfet s’y retourne nuitamment avec son état-major et le mis en cause est amené sous escorte avec son colis. A la morgue de l’hôpital régional d’Ebolowa où devrait être conservé le crâne, le mis en cause déclare, « mon feu père qui fut un grand charlatan m’avait laissé consigne de chercher un crâne humain qui devrait me servir de récipient destiné à m’abreuver en vue d’acquérir des fortes puissances. Puissances qui me donneraient le pouvoir de guérison et de richesse ».

Le reste du corps et le crâne ont été mis en bière vendredi 12 juillet et inhumés immédiatement par la famille du défunt. Les enquêtes se poursuivent en vue d’établir les différentes responsabilités. Selon Lévis Elvis Mvondo responsable politique, « le village poursuit son combat contre la délinquance, la consommation des drogues et autres stupéfiants, (’oisiveté des jeunes et le gain facile. Choses qui traduisent des comportements criminels à l’instar de celui du mis en cause Mendo Ayang Jean Biaise. Toute fois, il est nécessaire d’interpeller davantage l’opinion publique à plus de vigilance et de collaboration avec les autorités administratives afin de dénoncer tout cas suspect et mettre ainsi hors d’état de nuire tous les oiseaux de mauvais augure ».

source:https://actucameroun.com/2019/07/16/engong-un-crane-humain-decouvert-sous-le-lit-dun-jeune-homme/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here