Kondengui: Voici pourquoi les détenus MRC veulent entamer une grève de la faim

0

Ils réclament le retour de leurs camarades interpellés après les émeutes du 22 juillet 2019, à la prison centrale de Kondengui.

La grève de la faim et le boycott des audiences sont annoncés à partir du 6 septembre prochain par les détenus du MRC, si jamais Eric Nana; Pascal Toukam; Dr Modeste Ngono; Dr Christian Fouelefack; Guy Laurent Kouam et Brice Momo (leurs camarades du MRC) ne sont pas ramenés à la prison centrale de kondengui, où ils étaient tous incarcérés jusqu’au 22 juillet dernier; le jour de l’incident à la prison centrale de kondengui.

En effet, «à la suite de l’incident survenu le 22 juillet 2019, plusieurs détenus dont les militants du MRC ont été interpellés et conduits vers différentes destinations. Seulement, à leur retour à la prison de kondengui le 5 août dernier, plusieurs manquaient à l’appel…», raconte le quotidien La Nouvelle Expression en kiosque ce jour.

Le journal dit que, parce que préoccupés par le sort réservé à leurs camarades, les détenus du MRC ont adressé une correspondance au délégué régional de l’Administration pénitentiaire pour le Centre. C’était le 22 août dernier. Dans cette correspondance, le collectif de détenus politiques «marque son étonnement et prévient sur l’illégalité de cet acte…».

Ce collectif mené par Raoul Fotso et Urbain Demanou annonce dans sa correspondance que «tous les détenus du MRC vont observer une grève de la faim et boycotter toutes les audiences à partir du 6 septembre prochain».

Selon le collectif, cet acte que tolère l’administration pénitentiaire «viole les articles 16, 21 et 22 du décret n°92/052 du 27 mars 1992 portant régime pénitentiaire au Cameroun», affirme le journal.

Source: cameroon-info.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here