Nkou Mvondo dévoile ses vérités: VOICI LES DETAILS A LIRE ABSOLUMENT

0

Les échanges houleux entre le parti Univers porté par Prosper Nkou Mvondo et son ancien candidat à la présidentielle Cabral Libii continuent de faire la une de l’actualité ai Cameroun. Dans un interview donné à la radio ABK, l’ancien mentor du nouveau président du PRCN revient sur tous les points clés qui font ce qu’on peut désormais appeler  l’affaire Nkou Mvondo – Cabral Libii.

Régulièrement invité sur les antennes de la radio locale, Prosper Nkou Mvondo s’y est exprimé sans langue de bois. Estimant que Cabral Libii est son “fils”, l’universitaire indique que ce dernier lui doit énormément dans les bons dénbuts de de sa carrière politique. Par suite, le professeur s’emporte contre les soupçons de mauvaise gestion des fonds du parti à son égard rappelant non sans mauvaise mine qu’il réussit bien sa vie professionnelle. Lebledparle s’est procuré cet interview complet et vous la dévoile :

Bonjour et Bienvenue sur ABK radio Professeur Nkou Mvondo

PROFESSEUR NKOU NVONDO: Bonjour et merci de me permettre de répondre à vos questions, toute chose qui permet d’éclairer l’opinion publique nationale et internationale.

Professeur avez-vous écrit cette lettre qui est explosive et qui anime l’actualité depuis soixante-douze heures Cameroun ?

Je vais répondre comme on le fait chez les militaires, AFFIRMATIF !!!

Quel est l’esprit de cette lettre professeur Nkou Mvondo?

Cette lettre a été écrite sous la forme publique, parce qu’elle ne s’adresse pas seulement à mon partenaire Cabral Libii. Cette lettre s’adresse aussi à tous les membres de Onze Millions de citoyens qui ne cessent de couvrir le nez du professeur que je suis. Toutes les injures allant jusque dans mes parties qui se trouvent en dessous de la ceinture. Cette lettre est aussi publique parce qu’elle s’adresse à la communauté nationale, elle s’adresse aussi à tous les citoyens camerounais, question de faire comprendre aux uns et aux autres que la politique va cesser. Il est important que chacun sache que lorsqu’on a donné sa parole, il est important que même sur le plan moral simplement, qu’on puisse la respecter. C’est la première raison. La deuxième raison vient de ce qu’il était important pour moi de me défendre contre l’accusation assez grave. Parce que Monsieur Cabral Libii prêtant dans une publication qu’il a eu à faire et qui a circulé dans beaucoup de réseaux sociaux, et dans beaucoup autres circuits internet, dit qu’ «il est bon que je vous prévienne d’une chose afin que chacun commence à  prendre ses dispositions. Le Sous-préfet de Banguè a été convoqué au MINATD avec tous les documents que je lui ai donnés. Une réunion s’est tenue en présence de Nkou Mvondo, il faut me convaincre de rejoindre le parti Univers. Ils veulent tous faire annuler les résolutions du congrès de guidiguis, tous veulent corrompre les anciens dirigeants du parti, ils veulent remettre si besoin en cause, la légalité du PCNR si nécessaire ». Il m’accuse donc d’être un comploteur, il m’accuse d’être un corrupteur. Ce qui est très grave pour l’éducateur que je suis, pour l’enseignant d’université que je suis. Me retrouver comme comploteur, comme conspirateur contre Cabral Libii ? Il était donc question que je fasse cette mise au point. Autre chose qui m’a amené à revenir sur la convention, c’est qu’intervenant sur un plateau de télévision, en compagnie de Monsieur Armand Okol, celui-ci, lorsqu’on lui passe la parole, déclare qu’il est candidat à l’élection législative au niveau de la région de l’Est. Je prends également la parole et quand je finis mon propos, je fais une virgule relativement au propos de Monsieur Okol, et je lui dis mais Monsieur Okol, lorsque vous annoncez que vous irez à l’élection pour le compte de PCNR, vous semblez perdre de vue que le 11 Décembre 2017, vous avez passé un accord avec le parti UNIVERS et que, cet accord vous oblige à être candidat pour le parti UNIVERS.  Comme nous avons commencé avec Cabral Libii pour l’élection présidentielle, est-ce que le rappeler, dit à son partenaire qu’on a une relation contractuelle ? Est-ce que cela mérite qu’on reçoive des injures, qu’on soit traité de tous les noms des oiseaux sauvages ? Qu’on estime que le parti UNIVERS est un petit parti, qui ne vaut rien, qui ne vit que grâce à Cabral Libii ? Que c’est grâce à Cabral que le parti UNIVERS existe ? Que c’est grâce à Cabral Libii que le professeur Nkou Mvondo existe ? Voilà les raisons qui m’ont amené à sortir de mes gons, et à faire une lettre publique. Non sans vous dire que j’ai tenté depuis très longtemps, depuis le mois de février de rencontrer mon fils pour qu’on en discute ensemble. Mon fils est arrivé à Ngaoundéré, il n’a même pas cru utile de me passer un coup de téléphone pour me dire que je suis à Ngaoundéré chez toi mon père. Par contre, il a réuni le directoire du parti UNIVERS à Ngaoundéré pour leur proposer de m’évincer du poste leader du parti, et de l’y placer. N’est-ce pas normal que je puisse réagir et recadrer mon fils parce que c’est un humain au-delà des qualités qu’on peut lui reconnaitre ? C’est un humain et un humain a besoin de recadrage, mais cela a pris toute une autre dimension et ça va dans tous les sens et je le dis pour le regretter.

Qu’est-ce qui a vraiment changé Monsieur NKOU MVONDO ?

Quand j’écris la lettre, c’est parce que tout être humain à des qualités et des défauts. Si ce n’est pas le cas qu’en une personne on retrouve à la fois des défauts et des qualités c’est que nous avons à  faire à un ange. Et moi je ne crois pas à l’existence des anges, je crois à l’existence des êtres humains sur terre, chacun ayant ses qualités. Ce n’est parce que quelqu’un a commis une faute et que je lui reproche des fautes de diffamation que cela n’enlève en rien aux qualités qui sont celles de Monsieur Cabral. Je retiendrai toujours de Cabral et l’histoire du Cameroun le retiendra, qu’il a été ce jeune  courageux, qui s’est levé le matin et de dit : « Jeunesse camerounaise, levons nous ! Ce pays est aussi le nôtre. Je ne demande pas à être Conseiller Municipal, je ne demande pas à être Maire, je ne demande pas à être Ministre. Je demande à être Président de la république. » Moi je suis un formateur et j’attire de l’admiration pour ceux que je forme et qui ont de l’ambition. Je travaille beaucoup plus avec les étudiants qui ont de l’ambition, et c’est ça qui me séduit le plus. Vous comprenez alors pourquoi mon ami Cabral, le citoyen, m’a surpris de par son courage. Lorsqu’il m’a rencontré, je lui ai demandé s’il était vraiment sérieux, et il m’a dit : « ça me vient vraiment du cœur. » Je préfère sacrifier le candidat que le parti d’évêque avait déjà pressenti pour être investi à l’élection présidentielle et je positionne un jeune, parce qu’on a besoin d’un renouvèlement du parti politique. Mais il peut aussi arriver qu’après on découvre un certain nombre de choses que je n’avais pas au départ, et vous comprenez que le recadrage sera nécessaire. J’essaye de dire que je ne suis pas un ange, j’ai aussi des défauts et je ne suis qu’un être humain. Alors, n’a-t-on pas le droit d’être déçu ? Je n’ai jamais dit que qu’il a rencontré deux partis politiques ou bien qu’il ne peut rencontrer le RDPC qui a son candidat naturel. Il a rencontré les 22 partis politiques qui remplissaient et qui remplissent encore aujourd’hui les conditions pour investir un candidat, nous ne sommes que 22 .Vous savez Monsieur, j’ai du mal lorsqu’on veut nous faire croire que c’est Cabral qui fait découvrir le parti Univers, mais détrompez-vous !!! Au moment où Cabral intègre le parti Univers, ce parti est classé 14e  parti politique au Cameroun sur près de 300 partis politiques au Cameroun après quelques jours d’existence. Ce parti a été le seul parti de l’Afrique central, à être invité à la convention  démocrate en deux mille seize. C’est ceux-là qui découvrent la politique avec Cabral. J’étais Conseiller Municipal depuis 2002, et Adjoint au Maire depuis 2007.  Mais de quoi parle-t-on ? Que les gens arrêtent ce genre de chose. N’est-ce pas de la gaillardise ? Vous pensez qu’avec quelqu’un, on découvre au moment qu’il passait sa convention qu’il avait préparé son coup c’est-à-dire que je n’aurai plus besoin du parti Univers, puisqu’on a reporté les élections municipales et législatives. Je vais faire une silhouette du premier parti qui nait dans le dossier EST et déposé le 07 novembre 2018. Ce parti s’appelle les patriotes et avant que l’autre rencontre le 03 mars, Monsieur NDEG MAVAIT, déjà appelé pour dire qu’ils sont dans un parti politique de Cabral Libii, qu’ils sont en train de préparer un parti qu’ils appellent les citoyens.

Est-ce que le Parti Univers est un bon débarras pour vous ?

Aujourd’hui, je peux le dire, c’est-à-dire que s’il décide de partir, mais bon débarras !!! Parce que je suis attiré aujourd’hui par une jeunesse. Mais ce n’est  pas une malédiction lorsque les jeunes insultent un vieux. Moi, si mon père me gifle, je ne peux pas quel que soit le tort, rendre cela. Ce que je peux faire à Cabral il n’a pas le droit de m’insulter. Il n’a pas le droit de laisser ses partisans me menacer. Un collaborateur m’a envoyé un message sur Whatsapp en disant que prof, comme vous voulez détruire la carrière de Cabral, je me charge de vous détruire.

Quand vous parlez de très proche de Cabral Libii, est ce que vous voulez parler d’Armand Okol ?

Non ! Le message n’est pas d’Armand Okol. Si vous voulez parler de nomination ce n’est pas Armand Okol. Contrairement à ce qu’on dit, c’est un garçon très vif. A mon avis, c’est un garçon très respectueux mais, par la liste des attaches je n’ai rien à reprocher à Armand Okol. Il est ce qu’il est, il n’est non plus un ange mais je vous ai dit je reproche des choses à Monsieur Cabral Libii qui m’a traité de comploteur, qui m’a traité de corrompu. Et sur le plan juridique, je le lui reproche de vouloir jurer formation. Çà c’est pour l’incertitude, mais je lui reproche aussi sur le plan juridique d’avoir violé la convention en ce sens que dans la convention, il est dit q’ avant d’entreprendre quoi que ce soit pour les élections, nous devons nous concerter préalablement.  Mais j’ai envie de vous dire que le Sun Radio a été opéré, les turions ont été faites aux Etats-Unis, en Europe et à travers le monde, sans qu’il n’y ait de concertation entre nous. Des dépenses ont été faites sans qu’il n’y ait de concertation entre nous. Chaque fois, qu’il s’agisse même de la moindre dépense, je m’en suis d’abord référé à mon partenaire contractuel qu’est-ce qu’on fait ?

Professeur Nkou Mvondo, est-ce que vous voulez passer un message à Mr Cabral Libii ?

Je veux dire à mon fils, qu’il est en ce moment, Président d’un parti politique dénommé les Réconciliateurs. Mais qu’il ressemble au moins au nom de son parti les réconciliateurs !!! On ne peut pas y être, sans qu’on appelle les camerounais à la réconciliation. Quand on est le premier à mettre le feu et à ne pas aller vers son ainé que je suis, à fuir son ainé, j’attends donc que Cabral Libii m’appelle et qu’il me dise arrêtons donc tout ça. Je viens à vous, je viens a Ngaoundéré pour qu’on en discute. Peut-être je venais  à Yaoundé pour lui faciliter la tâche, mais qu’il vienne vers moi, pour qu’on parle à deux, comme on a souvent l’habitude de faire parce que je vais vous dire, ça a toujours été une affaire de café et nous nous sommes retrouvées plusieurs fois à deux, je vais vous rappeler l’endroit où on a causé en profondeur. La première fois, c’était dans un restaurant au quartier Fouda à Yaoundé. La deuxième fois où on a causé avec beaucoup de profondeur,  c’était à l’agence touristique de Douala. Qu’il se souvienne de ces moments-là, et qu’il revienne. S’il veut qu’on aille encore à ces endroits là pour parler de ça, je veux bien. Et s’il ne veut pas, moi je serai appelé à me défendre continuellement.

Vous avez dit tout que Monsieur Cabral Libii est devenu un roublard, et vous l’accusez de toute sorte de maux : qu’il n’entend plus, qu’il fait la sourd d’oreille. D’ailleurs, vous avez essayé plusieurs fois de le rencontrer, ça veut dire que la rupture est consommée entre le mouvement onze millions et le pari Univers ?

C’est vous qui le dites ! Il y a encore un jeu juridique entre le parti Univers et le Mouvement Onze Millions. Même s’il annonce qu’il y aura rupture, pour le moment il n’y a encore rien. Mais il y a les ruptures de cette convention que j’ai déjà eu à déplier. Ce n’est pas parce qu’il y a violation de convention que cette vie est forcément corrompue. Ils annoncent par les actes qu’ils ne vont pas respecter. En ce qui concerne les incertitudes c’est leur droit, ils sont libres. Mais qu’on comprenne que j’ai aussi ma liberté, que j’ai aussi le droit de me plaindre qu’une convention n’a pas été respectée.

Alors Monsieur Nkou Mvondo, certains disent que cet achèvement à l’égard de Monsieur Cabral Libii montre que sans Cabral Libii c’est la mort proclamée du parti Univers.

Attendez… Le parti Univers a existé sans Cabral Libii, le parti Univers existera sans Cabral Libii. Le parti Univers est un parti politique. C’est normal que ce soit un parti qui soit en train de faire son bonhomme de chemin. Moi-même j’avais été candidat aux élections présidentielles et le parti Univers aurait pu gagner.  J’aurais fait ma propre promotion, de toute façon il faut savoir que les élections présidentielles étaient déjà là, avant que Cabral Libii ne s’inscrive dans la stratégie du développement du parti Univers. Le Parti Univers est légalisé en 2011. Pour la première étape, il faut aller aux municipales, aux législatives, mais il n’a pas les moyens d’aller aux législatives. Nous nous arrêtons  aux municipales, en prévoyant déjà que la loi venait de changer, et la loi change en 2012. Il faut aller aux élections municipales chercher quelques Conseillers, et le parti Univers se met à chercher un candidat. Cabral Libii reconnait très bien le premier candidat que le parti Univers devait présenter et c’était pour sa promotion et nous avons accepté mettre à l’écart ce candidat qui lui aussi aurait pu permettre la promotion et le développement du parti Univers. Etant donné que le moment des élections présidentielles était bien le moment important de promotion du parti. Il y en avait 9, figurez-vous, tous les partis qui allaient se présenter bénéficiaient de toute de cette promotion. Si ce n’était pas à cause de Cabral Libii que le coup devait sortir de son siège pour Adamaoua, ces élections présidentielles permettent à tous les partis politiques de se faire connaitre sur toute l’étendue du territoire nationale et à l’étranger. C’est Cabral Libii qui a eu besoin de nous, nous n’avons pas eu besoin de Cabral Libii.
Est-ce que ce n’est pas l’affaire d’argent qui divise aujourd’hui les acteurs du parti Univers et du mouvement onze million ? Parce que Cabral Libii l’a bien dit, et vous l’avez dit, les 15 millions de FCFA donnés comme première partie pour accompagner la campagne électorale, ont été divisés. Mais où en est la deuxième somme de 15 millions que vous avez récupérée, et de ce qui a été donné après ? Cabral Libii et les membres du bureau ont bien dit qu’ils ne savent pas ce qui a été fait de cet argent.
Monsieur le journaliste, vraiment je me pose la question à moi-même. Est-ce que le financement public du parti politique n’est pas une affaire publique ? Est-ce que les montants ne sont pas connus ? Si on ne connait pas les montants, il suffit de s’en remettre au code électoral. Monsieur Cabral est tellement intelligent et c’est un juriste. Il sait que la deuxième tranche ne peut pas  être 15 Millions, parce que lorsqu’on prévoit 30 Millions, le code électoral prévoit en deux tranches. Prenez 3 et la moitié, c’est-à-dire 30 divisez par 2. Pour avoir les 15 autres Millions, il faut avoir été élu à 100 %. Mais personne n’a donc eu 100% pour mériter les 15 Millions. Les 15 Millions de deuxième tranche sont attribués aux proratas du suffrage du pourcentage qu’on n’a obtenu. Donc, même le RDPC avec Monsieur Biya n’a pas eu 15 Millions.

Et concernant l’argent que la diaspora a cotisé pour accompagner la campagne de Cabral Libii, est-ce que vous avez été impliqué dans la gestion de ces fonds ?

Permettez-moi d’en finir avec l’argent. Le parti Univers garde une somme qui avoisine les 7 Millions.  Cet argent-là est dans le compte du parti Univers. Monsieur, je suis quand même un Enseignant d’Université. Je fais des consultations à l’étranger. Pour une consultation de 30 minutes, je gagne 8 Millions de francs CFA par mois. Vous pensez vraiment que je suis à 5 ou 7 Millions prêts ? Je gagne combien par mois en tant que fonctionnaire ? Un haut fonctionnaire ? C’est ce qu’on appelle le débat, d’après la poubelle. Mais mon Dieu ! Vous pensez que je suis en train de lutter pour ma richesse et la fortune matérielle ? Ma richesse c’est cet enfant que je forme. Tiens ! Je peux me vanter d’avoir formé des ministres dans ce pays. Je peux me vanter d’avoir formé des gouverneurs dans ce pays. Je peux me vanter d’avoir formé en ce moment près de 40 sous-préfets. Je peux me vanter d’avoir formé des préfets aujourd’hui. Mais mon Dieu qu’on arrête un peu ça. Ma richesse c’est ça ! Ce n’est pas des immeubles construits. Ce n’est pas des grosses voitures. Ce n’est pas des petits financements des partis politiques. Cet argent est dans le compte du parti Univers en attendant la poursuite de la convention qui doit s’achever avec l’élection municipale et législative. On a donc besoin d’argent pour ça. Vous parlez de 7 millions, est-ce que vous savez que nous avons budgétisé si jamais nous avons assez d’élus ? Nous sommes à plus de 100 Millions de Francs CFA en termes de caution seulement. Mais vous me parlez de 7 Millions que j’ai reçus. Mais c’est abruti !!! C’est du sketch ça !!!
Cabral Libii avait fait entendre qu’il n’était pas au courant de ce montant de 7 Millions de francs CFA récupéré…
Non Non !!! Permettez-moi de vous dire que c’est Monsieur Nyet qui au mois de janvier m’informe.  Nyet qui est son plus proche collaborateur, qui m’appelle au téléphone et me dit : « Nkou, vous êtes là-bas, je suis au ministère, on me dit qu’on a viré… ». C’est l’équipe de Cabral qui m’informe que l’argent est disponible et je dis okay, je suis en deuil, on va voir ça après. Mais mon Dieu ! Il n’est pas au courant de quoi ? Ce n’est pas rendu public ? Puisque c’est rendu public, le financement est rendu public. Donc, tout le monde est censé savoir combien on a retiré à cette date. Et je dis encore que si on ne le sait pas, il suffit de lire le code électoral pour savoir que lorsqu’on a eu 6%, on sait à peu près combien on mérite dans le pourcentage de 7 Millions. Moi je sais combien le RDPC a reçu. Il suffit de faire le calcul. Je sais combien le MRC a reçu. Je n’ai pas besoin de dire. Je prends le code électoral. Je fais les calculs. À partir des pourcentages sur les 15 Millions de cette tranche, je vois ce que le MRC a reçu; je sais ce que l’UDC a reçu; je sais ce que tous ces partis-là ont reçu. On n’a pas besoin d’être sorcier pour cela.  Qu’on cesse de prendre les citoyens camerounais pour des personnes qui ne comprennent rien.

Dites-nous, est-ce que vous allez trainer Cabral Libii en justice s’il venait à ne pas respecter, ou s’il persistait à violer les accords comme vous l’avez dit, signés avec le parti Univers le 11 décembre 2017 ? Est-ce que vous allez traîner Cabral Libii en justice ?

Mais pourquoi ? On va en justice parce qu’on a un problème qu’on n’arrive pas à résoudre. Vous m’avez demandé tout à l’heure de faire un appel à Cabral n’est-ce-pas ? Je le fais. Merci pour cette passe. Mais on va en justice parce qu’on a un problème qu’on n’arrive pas à résoudre à l’amiable. Moi je suis un enseignant de justice et des institutions et j’enseigne qu’il vaut mieux un mauvais arrangement qu’un bon procès.

Je vous repose la question. Si vous n’arrivez pas à résoudre ce problème à l’amiable, est-ce que vous allez donc trainer Cabral Libii en justice ?

Mais ce que moi, Nkou Mvondo je vous conseille, quand vous avez un problème avec un citoyen, et que vous n’avez pas pu le résoudre à l’amiable, qu’est-ce que vous faites ? Vous prenez le gourdin ? Vous prenez le couteau ? Mais c’est une attitude citoyenne Monsieur !!!  C’est-à-dire que lorsqu’il ne pourra pas se résoudre, je vais saisir les juridictions. Voilà une attitude citoyenne ! Vous voulez qu’on aille au central crier ? Vous voulez qu’on fasse toutes les régions du Cameroun ? Vous voulez qu’on prenne les armes comme ceux qui sont fâchés et qui réclament être des ambazoniens ? Non !!! J’enseigne que lorsqu’on a un problème qu’on n’a pas pu résoudre, eh bien, la voie la plus appropriée pour résoudre un problème dans une République, dans un État de droit, c’est de saisir les juridictions de son pays.
Merci beaucoup professeur Nkou Mvondo. L’on retient que dans les jours à venir on va inscrire au rôle: « problème Cabral Libii – professeur Nkou Mvondo ».

Propos receuillis par Luc Ngatcha

SOURCE:https://www.lebledparle.com/actu/politique/1108743-nkou-mvondo-devoile-ses-verites-pour-une-consultation-de-30-minutes-je-gagne-8-millions-de-francs-cfa-par-mois

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here