Après la lettre ouverte du Pr Nkou Mvondo à son fils Cabral Libii, Tchakounté Kemayou, sociologue se pose la question de savoir qui dit la vérité entre le père et le fils. Pour l’universitaire le différend qui oppose les deux hommes ne sont pas seulement d’ordre juridique, mais qu’il y a des sous-bassement sur cette affaire. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de la réflexion de Tchakounté Kemayou.

NKOU MVONDO ET CABRAL LIBII : QUI EST LE TRAÎTRE ?

Tous les partis politiques, ayant la possibilité de présenter un candidat à la présidentielle d’octobre 2018, ont refusé la proposition de Cabral Libii de l’investir comme candidat. Je dis bien tous les partis politiques, 22 au total, même ceux qui n’avaient pas participé parce qu’ils n’avaient pas de candidats à investir. Seul, Univers de Nkou Mvondo, l’a accepté. Nkou Mvondo le dit lui-même dans sa longue lettre.

Maintenant, en sociologie politique, le problème ici ne réside pas dans le respect ou non de la convention qui lie Univers de Nkou Mvondo et Onze Millions de Cabral Libii depuis 2017. Autrement dit, mes questionnements et ma problématique ne consisteront pas à chercher celui qui n’a pas respecté, qui a violé les termes de la Convention.

La véritable problématique consistera ici à chercher les raisons qui ont poussé Nkou Mvondo à aller convaincre le directoire de son parti à accepter d’investir une personne que tous les autres partis politiques ont rejetée. Parce que la posture attendue de la part de Nkou Mvondo était le rejet, comme l’avaient déjà fait ses collègues des autres partis politiques. Il y a inévitablement et incontestablement une raison inavouée qui a motivé l’acte de Nkou Mvondo. Le respect de la convention, c’est pour les juristes. Les sociologues s’occupent des sous-bassements, des faits anodins qui ne relèvent pas du commun des mortels.

Tchakounté Kemayou

source:https://www.lebledparle.com/les-chroniques-du-bled/1108695-opinion-nkou-mvondo-et-cabral-libii-qui-est-le-traitre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here