Ses proches indexent des hackeurs. D’après ceux-ci, ces derniers ont piraté sa base de données téléphoniques.

Pour les proches du Lion indomptable, il n’est pas coupable. Il n’est pas celui qui a mis en ligne la vidéo le montrant en plein ébat se*uel. Pour eux, Clinton Njie est une victime des hackeurs. Ceux-ci ont réussi à avoir accès à sa base de données téléphoniques.

«Clinton ne reconnaît pas avoir publié une telle chose, même pas par erreur. Depuis que cette affaire a éclaté, nous avons mené toutes les vérifications. Et sommes arrivés à la conclusion selon laquelle, son téléphone a été hacké par des personnes mal intentionnées qui veulent nuire à son nouveau contrat, à sa carrière», confie l’un de ses proches à notre confrère Christian Djimadeu.

Il convient de souligner que Clinton Njie vient juste de signer avec Dynamo Moscou. Certains de ses proches pensent que la mise en ligne de sa se*e tape a pour but de nuire à sa carrière.

Les proches de l’attaquant de l’équipe des Lions indomptables ne nient donc pas l’authenticité de la vidéo. En indexant les hackeurs, ils attirent l’attention sur un phénomène appelant à plus de prudence avec l’usage des réseaux sociaux.

«Par un système de piratage, ils peuvent s’introduire dans vos bases de données électroniques. Notamment dans les téléphones et ordinateurs pour y mener des opérations, suivre vos conversations même les plus secrètes, extraire des données personnelles ou intimes. C’est l’une des conséquences de la société du Web 2.0 dans laquelle nous évoluons. Une existence à la fois sur terre et dans l’espace. Nos activités trouvent un lieu de stockage dans le virtuel. D’où l’irruption d’un nouveau type de banditisme», écrit notre confrère Christian Djimadeu.

Source: camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here