“J’ai découpé et dissous dans l’acide le corps de Lumumba . En pleine nuit africaine, nous avons commencé par nous saouler pour avoir du courage. On a écarté les corps. Le plus dur fut de les découper en morceaux, à la tronçonneuse, avant d’y verser de l’acide.

Il n’en restait presque plus rien, seules quelques dents. Et l’odeur ! Je me suis lavé trois fois et je me sentais toujours sale comme un barbare”.

Ces mots sont ceux de Gérard Soete, prononcés le 15 mai 2002, soit quarante ans après la disparition du leader congolais Patrice Lumumba.

Près de quarante ans après l’assassinat de Patrice Lumumba, le Belge Gérard Soete s’est  enfin défait d’un lourd secret : une nuit de janvier 1961, dans une puanteur d’acide sulfurique et de cadavres écartelés, il fit disparaître le corps du martyr congolais !!!

Pauvre Afrique ce meurtrier n’est même pas inquiété. Si C’ était un noir le mandat d’arrêt international et toutes les cours de justice occidentales seraient à ses trousses.

L’épouse du leader congolais, Pauline Opango Lumumba a été humiliée dans les rues de Léopold ville après l’assassinat de son mari17 janvier 1961. Elle était  dans la même voiture que lui quand il a été arrêté alors qu’il tentait de s’échapper vers son fief politique à Stanleyville (aujourd’hui Kisangani). Patrice Lumumba a été arrêté , battu , abattu, enterré, exhumé et  son corps dilué dans l’acide.

Tout cela a été fait pour s’assurer qu’il devienne un homme oublié. Pauline qui était enceinte au moment des faits,  a donné naissance à un bébé prématuré e. L’enfant est décédé quelques mois plus tard. Elle a été mise en résidence surveillée.

Le corps de son mari ne lui a pas été remis et elle n’a pas eu l’occasion de visiter sa tombe. Elle a été obligée de fuir avec d’autres dans un camp de réfugiés politiques construit par les Nations Unies. Là, elle protesta avec les seins nus.

Chassée du pays, elle s’est retrouvée en Égypte où elle a rencontré le Président Nasser qui a pris soin de sa famille. Elle s’est également rendue en Belgique et en France, puis est retournée au Congo après que le gouvernement eut reconnu Patrice Lumumba comme un héros national. Jusqu’à sa mort en 2014, Elle a défendu les mêmes valeurs et l’honneur que son mari Patrice Lumumba . Mais elle n’a jamais obtenu justice ou réparation pour l’assassinat de son époux.

Pendant environ 54 ans que Pauline a vécu après la mort de son mari, elle ne s’est pas remariée. Elle est restée veuve parce que son  son mari était irremplaçable.

SOURCE: https://www.coupsfrancs.com/le-blanc-qui-se-vante-davoir-decoupe-et-dissout-le-cadavre-de-lumumba-dans/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here