VOICI CONDITIONS IMPOSÉES À BIYA POUR LA REPRISE DE L’ÉCOLE DANS LES RÉGIONS ANGLOPHONES

0

1⃣ Engager le dialogue pour un cessez-le-feu avec tous les groupes au Cameroun et dans la diaspora qui mènent une lutte armée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

2⃣ Engager un dialogue avec les syndicats d’enseignants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour déterminer les conditions de la reprise de l’école et la garantie d’une éducation de qualité pour les enfants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cela comprendra des discussions sur des éléments tels que :

▶ La sûreté et la sécurité des élèves, des enseignants et de tout le personnel administratif.

▶ Les mécanismes pour combler l’écart de trois ans en éducation que les élèves ont connu et les divers programmes pour les mettre à niveau dans leur travail scolaire.

▶ Les mécanismes pour aborder les réformes fondamentales que les enseignants avaient mises sur la table lors des discussions en 2016-2017 et qui doivent encore être traitées.

3⃣ Engager un dialogue avec tous les acteurs clés du système éducatif,* y compris les organisations religieuses, les propriétaires d’écoles privées et les parents, afin de déterminer toutes les étapes clés et les éléments concrets pour assurer le retour à l’école.

4⃣ Commencer la réparation et la restauration des écoles qui ont été détruites pendant le conflit des trois dernières années.

5⃣ Annoncer les étapes du processus visant à résoudre fondamentalement la crise anglophone. Pour le Cameroon People’s Party, cela impliquera la fin du régime Biya afin de permettre aux Camerounais d’entrer dans une transition politique pour reconstruire notre pays.

Si le gouvernement camerounais sous le régime Biya ne prend pas les mesures concrètes énumérées ci-dessus, ce sera la preuve de son manque de bonne foi dans la protection des enfants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Il incombe au gouvernement d’assurer la sécurité de ses citoyens. Il incombe au gouvernement de veiller à ce que les enfants aillent à l’école. Au lieu de masquer les faits et de mener des campagnes de communication, le gouvernement camerounais sous le régime Biya devrait prendre ses responsabilités au sérieux et mettre en œuvre les actions concrètes énumérées ci-dessus.

Kah Walla
Présidente nationale Cameroon People’s Party

source:https://www.coupsfrancs.com/voici-conditions-imposees-a-biya-pour-la-reprise-de-lecole-dans-les-regions-anglophones/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here