23 C
Yaounde, cm
vendredi, décembre 6, 2019
Home Autres Actualités Cameroun VOICI LA LISTE DES DG A KONDENGUI ET LE MONTANT QU’ILS ONT...

VOICI LA LISTE DES DG A KONDENGUI ET LE MONTANT QU’ILS ONT DETOURNE

0

Jean Louis Beh Mengue, ex Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) est donc désormais affecté à la prison de Yaoundé sur décret du  Tribunal criminel spécial(TCS)  où il a été  auditionné par le procureur général et a réussi avec succès son passage à l’établissement pénitentiaire .

Depuis son éviction le 8 juin 2017, au poste de Dg de l’ART qu’il a dirigé durant 18 ans, Jean Louis Beh Mengue, interdit de sortir du territoire national, savait que sa prochaine affectation sera dans un quartier de la prison centrale de Yaoundé, pour aller faire valoir ses droits sur un petit lit d’une place où il a toutes les peines de monter sur la petite échelle  pour aller occuper sa place au-dessus.

Il avait commencé à faire ses valises et s’entraînait avec les toilettes turque depuis 2013, lorsque le Contrôle Supérieur de l’État  l’avait épinglé  pour plusieurs fautes de gestions qui ont fait perdre plusieurs milliards de FCFA au trésor public.

Le Consupe avait relevé que l’ancien DG était censé appliquer des sanctions pécuniaires respectives de 4,1 milliards de FCFA et 523,22 millions de FCFA infligées à Orange Cameroun SA et MTN Cameroon pour des manquements constatés. Mais l’ex-patron du secteur de la régulation des télécoms, en violation de la réglementation relative au recouvrement des créances de l’Etat, avait gentiment  demandé à l’opérateur Orange de ne payer que 1,25 milliard sur les 4,1 milliards de pénalités infligées , et à MTN de ne rien payer sur les 523 220 000 FCFA de pénalités. N’allez pas imaginer qu’il a pris cette décision de bon samaritain sans percevoir un bon pots-de-vin derrière.

Voilà donc le si puissant patron de l’ART qui se retrouve derrière les barreaux comme d’autres pontes du régime qui ont dirigé des sociétés d’État comme des entreprises privées. Flash back sur le long chapelet de quelques DG qui sont en prison et les délits commis.

  Emmanuel Gérard Ondo Ndong, le directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale du Cameroun (Feicom) et vingt-deux responsables  sont parmi les premières victimes de l’opération Épervier . Arrêtés en 2006, ils avaient été reconnus coupables de détournement de la somme de 26 milliards de FCFA et ont écopé des peines allant de dix à vingt ans de prison.

Gilles-Roger Belinga, directeur général de la Société immobilière du Cameroun (Sic) et huit de ses co-accusées sont poursuivis pour avoir soustrait quelque 4,7 milliards de FCFA. Le directeur de la Sic sera condamné le 27 septembre 2007 à 35 ans de prison ferme et à payer à l’Etat 3 milliards de FCFA. Lui est ses avocats interjettent appel et sa peine sera réduite de 35 à 20 ans de prison.

Zacchaeus Mungwe Forjindam, ancien directeur du Chantier naval et industriel du Cameroun (Cnic) et deux de ses collaborateurs ont été arrêtés et condamnée à 12 ans de prison pour avoir détourné 969 millions de FCFA.

Jean Baptiste Nguini Effa, directeur général de la Société camerounaise des dépôts pétroliers du Cameroun et six autres personnes sont  détenus à la prison centrale de Douala depuis 2009 pour la soustraction de 900 millions de FCFA en 2012 ; l’ex-DG a été  condamné à 30 ans de prison ferme.

Roger Ntongo Onguéné ex directeur général des Aéroports du Cameroun (Adc),  arrêté en 2006 , a été  condamné à 20 ans de prison ferme en 2013. Lui et certains de ses collaborateurs ont été reconnus coupables de détournement de deniers publics, complicité de détournement, prélèvement des sommes sans justificatifs des caisses  de l’ADC, retraits bancaires frauduleux de plus de deux milliards de FCFA courant 2003-2005.

Iya Mohamed, directeur général de la Sodecoton, a été transféré  dans une cellule du Sed, le secrétariat d’Etat à la Défense en 2011 pour le détournement présumé de fonds dans la gestion de la société publique, suite à un  audit  qui lui imputait quelque 20 fautes de gestion, dont le est chiffré à 9 milliards de francs CFA par le contrôle supérieur de l’Etat

Yves Michel Fotso ancien Dg de la Camair et fils du célèbre homme d’affaire Victor Fotso, a été   arrêté en 2010 à Douala puis conduit à Yaoundé où il est placé en détention dans une cellule du Secrétariat d’État à la Défense . Il est co-accusé avec Jean Marie Atagana Mebara, Marafa Hamidou Yaya et Inoni Ephraim dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel ‘Albatros’. Comme les autres co-accusés,  il a été  condamné en 2012 à 25 ans de prison, par le Tribunal de Grande Instance (Tgi) du Mfoundi à Yaoundé. Il s’est  marié en détention.

Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la CRTV, a été condamné à vingt ans de prison ferme en mars 2019. Il est en détention  depuis 2014 à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé. Il a été reconnu coupable du détournement de 18 milliards de francs CFA  dans les budgets de fonctionnement de la télévision nationale en 2004 et 2005. Son successeur Amadou Vamoulké, après avoir passé 11 ans à la tête de la direction, se retrouve en prison depuis 3 ans.

Et la liste est loin d’être fermée. Au suivant !

J. RÉMY NGONO

source:https://www.coupsfrancs.com/linterminable-liste-des-dg-ecroues-en-prison-au-cameroun-et-les-montagnes-de-milliards-detournes/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here