La diaspora camerounaise laisse circuler les rumeurs sur une prestation de serment de Maurice Kamto en octobre prochain. Une nouvelle que le MRC n’entend pas de bonnes oreilles et se lave de toute organisation.

A en croire le parti de Maurice Kamto, l’instigateur de l’investiture serait Jean Pierre Dupont qui avoue à qui veut l’entendre qu’il est en relation avec avec le MRC.

Le MRC se désengage de l’événement de Jean Pierre Dupont qu’il qualifie d’inconnu aux principes et aux batailles du parti.

Boris Bertolt a aussi fait une sortie sur l’organisation de l’investiture de Kamto.

Le nom de Maurice Kamto ne doit pas être le mobile ou l’outil pour certains individus d’obtenir une position politique ou accomplir des desseins obscurs. Maurice Kamto est la tête de proue de notre engagement de mettre un terme à 36 ans de sauvagerie et de dictature de monsieur Biya. Pour cela nous devons à la fois nous battre à ses côtés pour qu’on puisse se débarrasser de la tyrannie de Biya, mais également protéger son image, sa pensée politique, la résistance et l’ensemble des membres de la coalition qui se battent à ses côtés et qui sont actuellement en prison avec lui. Ce n’est pas parce que nous prétendons défendre Maurice Kamto que nous devons faire n’importe quoi dans cette résistance. Il n’y a pas de résistance, il n’y a pas de victoire sans discipline et sans respect.

Comme beaucoup d’entre vous j’ai appris l’existence d’un événement le 12 octobre 2019 portant sur une « prestation de serment de Maurice Kamto ». Ce projet est porté par un certain Jean Pierre Dupont.

J’ai personnellement essayé de faire savoir à Monsieur Dupont qu’il est impossible de parler d’une investiture de Maurice Kamto à Paris. Non seulement qu’il s’agissait d’une atteinte à son image, un mépris pour son combat mais également une méconnaissance de la démarche politique de la coalition dont il est à la tête. Je lui ai suggéré que les axes de la résistance se déclinent autour de trois principaux points : le non au hold-up électoral, la libération des prisonniers politique et la fin de la guerre dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Et qu’il pouvait ajouter la dénonciation de l’attitude Paris sur la situation au Cameroun. Vous me connaissez je ne parle jamais des détails privés de mes conversations afin de protéger mes interlocuteurs qu’ils soient bons ou mauvais. Cependant monsieur Dupont au nom de je ne sais quel agenda persiste dans ce projet qui désert les intérêts de la résistance.
`
D’où vient-il que des gens qui prétendent se battre pour Maurice Kamto puissent avoir l’idée d’organiser fusse t’elle symbolique une prestation de serment de Maurice Kamto à Paris alors que Maurice Kamto et les membres de la coalition sont pris en otage par une dictature sauvage ? Pire d’où vient-il que des africains puissent penser à une investiture en France et non dans leur pays ou sur leur continent. La résistance n’est pas une cour de récréation où chacun se lève un matin pour courir afin de montrer qu’on est jeune garçon. Il s’agit d’une lutte de libération nationale ce n’est pas un jeu. Un peu comme ceux qui parlaient de transition alors que les leaders de la coalition sont en prison.

Monsieur Dupont ne connaissons pas vos agendas ou vos motivations. Mais vous avez encore le temps pour vous raviser. Je n’écris jamais pour rien et je ne parle jamais pour rien. Nous n’allons pas vous permettre d’assouvir le nom de Maurice Kamto et des membres la coalition gagnante que nous protégeons et défendons pour assouvir vos desseins.

Source: Camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here