Mme Kah Walla, Présidente du CPP et leader de Stand Up for Cameroon est présentée comme l’un des cerveaux du rassemblement de la Diaspora en Allemagne. Elle a été l’invité de la matinale info sur ABK Radio 89.9 Fm. Avec les journalistes Edith Kah Walla, est revenue sur les résolutions de Munich. Elle a aussi parlé de la transition politique qu’elle souhaite tant au pays.

Le départ de Paul Biya et son régime

Le Cameroun a le potentiel, mais n’est pas émergent jusqu’ici. « J’ai la chance de voyager un peu partout dans le monde, je puis dire que le Cameroun a tout ce qu’il faut pour être bien, pour être émergent. Mais le cœur du travail, c’est avec les camerounais », reconnait Edith Kaban Walla. Le régime actuel de Yaoundé est incapable de remonter la pente selon elle. « Ce qu’on veut faire c’est stopper la destruction aujourd’hui sous ce régime. Le constat est là : ils ne sont pas capables et ils ne veulent pas résoudre les problèmes des camerounais », ajoute-t-elle.

Et comme ce régime doit débarrasser le plancher avec son chef. « M. Biya et son régime doivent partir. On ne prépare pas un coup de force, on prépare un au revoir en douceur », argue KAH WALLA, Présidente Nationale du CPP sur ABK Radio 89.9 Fm. « On est motivé pour que vous (le President Paul Biya et l’ensemble de son régime) alliez à la retraite, parce que vous avez fraudé », poursuit-elle. « Nous vous demandons tout simplement d’aller vous asseoir à la retraite, là où est votre place », précise Kah Walla une fois de plus. « En tant que peuple nous devons user de la non-violence pour revendiquer… c’est notre droit le plus absolu », estime-t-elle.

« Voilà le Nord-ouest et le Sud-ouest, vous les avez poussés à bout, jusqu’à ce qu’ils prennent les armes », rappelle l’homme politique.” En effet, c’est parce qu’« on a un Chef d’Etat qui ne nous rend jamais compte de quoi que ce soit. C’est un échec total ! », souligne-t-elle. « C’est le peuple qui est au-dessus du chef de l’État et non le contraire », insiste Kah Walla.

« Les forces armées camerounaises protègent celui qui gouverne contre les populations, comme les colons le faisaient. Le Cameroun doit construire une gouvernance au service du Citoyen…Nous sommes dans la mentalité du Colon », s’indigne Edith Kah Walla.

Si le régime s’en va, il faut « un gouvernement de transition est constitué de technocrates qui organise le dialogue national inclusif pour parler de l’histoire du Cameroun pour comprendre ce qui nous ai arrivé. c’est histoire qui crée la division au Cameroun », pense Kah Walla. « Nous avons besoin de créer un ÉTAT proche du peuple. Il doit être Fédéraliste et décentralisé », ajoute-t-elle.

KAH WALLA, Présidente Nationale du CPP envisage gouverner après ce régime. « Je veux absolument encore être Présidente de la République du Cameroun, après ce régime », caresse-t-elle le rêve.

Le Forum de Munich

« La conférence de Munich est préoccupée par le retour des enfants à l’école, dans les zones anglophones camerounaises, car les enfants n’ont pas été à l’école pendant 3 ans », déclare la Présidente Nationale du CPP. L’on apprend de Kah Walla que la Brigade Anti Sardinard n’a pas pris part au forum. « La BAS a boycotté la conférence de MUNICH. Nous avons eu Trois représentants qui ont décidé de venir pour voir en quoi cette conférence consistait », ajoute-t-elle.

Avant de faire de la politique, elle a été une femme d’affaires d’influence, réputée fonceuse et généreuse. En 2011, elle vise le fauteuil de Paul Biya avant de se convertir à l’activisme à travers divers mouvements qualifiés par Yaoundé comme autant de « laboratoire d’agitation des masses au service d’intérêts politiques ».

source:https://www.lebledparle.com/actu/politique/1108700-kah-walla-je-veux-etre-presidente-de-la-republique-du-cameroun-apres-ce-regime

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here