Voici pourqoui John Fru Ndi se retire du dialogue

0

Les conditions d’organisation du dialogue national n’agréent pas Ni John Fru Ndi. L’opposant déplore le fait que les exigences préalables à la tenue du dialogue n’aient pas trouvé réponse.

Le leader du Social democratic front soutient même que l’agenda du grand dialogue est fait à l’avance et imposé aux anglophones.

« Aujourd’hui, nous sommes invités à un Dialogue National dont l’agenda est bouclé à l’avance et imposé une nouvelle fois aux Anglophones en particulier et aux Camerounais en général », soutient Ni John Fru Ndi.

Le SDF avait en effet demandé la désignation d’un médiateur neutre. Mais cette sollicitation qui n’a pas reçu l’assentiment du pouvoir.

Pour résoudre la crise anglophone, Ni John Fru Ndi mise sur une réforme de la forme de l’État. En effet c’est inéluctable, croit-il. Le président national du SDF assure que son parti a  ainsi fait des propositions concrètes et en toute bonne foi. Cependant, il précise que si elles ne sont pas suivies d’effet, il quitteront la table du dialogue.

« Résoudre la crise qui a provoqué la convocation du présent dialogue devrait commencer par un processus de restauration de la Constitution Fédérale de 1961.  En outre, l’État Fédéré du Cameroun Occidental sera composé de deux régions, à savoir: la Northern Region, présentement appelée Région du Nord-Ouest, et la Southern Region, présentement appelée Région du Sud-Ouest. Nous avons fait toutes ces propositions de bonne foi et dans l’intérêt suprême de notre pays. Mais, si celles-ci sont ignorées, le SDF n’aura d’autre choix que de se retirer du dialogue », indique John Fru Ndi.

Le dialogue national a démarré lundi. Présidé par le Premier ministre, il va se poursuivre jusqu’au vendredi 4 octobre. C’est au Palais de congrès de Yaoundé que les discussions ont lieu.

source: actu  cameroun

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here