Hier mardi en direct de la télévision nationale Crtv, aucours de l’émission « C’POLITIK » que présente le journaliste Aimé Robert BIHINA, l’honorable Marlyse Tongo Douala Bell dans une lucidité qui force admiration n’est pas passée par quatre chemins pour saluer l’irréversible passage de témoin qui s’opère inexorablement sous nos yeux entre la vieille garde incarnée par le patriarche Paul Biya et la nouvelle star de la politique: Cabral Libii.

CITATION

[… Cabral LIBII c’était la star de cette élection, ça a été l’audace. Cabral qui d’entrée de jeu n’avait pas, plus d’armes que les autres, a réussi à mobiliser l’intelligence des jeunes, à mobiliser les cœurs, à faire bouger la jeunesse, tout le monde a vu ça, c’est pas des choses qu’on invente, et je pense que c’est une belle réussite pour le Président Paul BIYA, parce que, alors, Cabral a réussi à faire croire à la jeunesse qu’il y’a un couloir pour la jeunesse…]

On ne peut pas être plus clair, tout est dit, il n’ya plus matière à tergiverser. Il faut d’ailleurs être de mauvaise fois pour ne pas saluer cette lecture froide, pertinente, claivoyante mais surtout prospective du microcosme sociopolitique Camerounais.

ANALYSE DU DISCOURS POLITIQUE

? Cabral LIBII ça a été l’audace: à n’en point douter Mme le député a encore en mémoire l’épopée de 2004 lorsque près de mille étudiants de l’Université de Yaoundé II dont lui en tête s’étaient insurgés contre la candidature de Paul BIYA à l’élection présidentielle de cette année-là. C’est donc en toute cohérence qu’en 2018 soit près de 15 ans plus tard il a cru devoir le challenger comme sérieux adversaire.

? Cabral LIBII n’avait pas plus d’armes que les autres: en d’autres termes, on a pas toujours nécessairement besoin d’être plein aux as, d’avoir un appareil politique d’exception, de justifier d’une expérience kilométrique ou de brandir un curriculum vitae extraordinaire pour se frayer un chemin en politique, mais un projet de société de qualité et être soi-même un homme doté de crédibilité.

? Cabral LIBII a réussi à mobiliser l’intelligence des jeunes: il fallait le faire en effet, sachant combien cette frange de la population qui représente pourtant 65 % de la population a été délaissée, sacrifiée, méprisée, spoliée, par un régime qui en 37 ans a réussi l’exploit extraordinaire de battre tous les records en termes de crises, mais surtout d’appauvrissement et de paupérisation des masses.

? Cabral LIBII a donné à voir, c’est pas des choses qu’on invente: ça s’appelle de l’honnêteté intellectuelle quand on sait qu’aussi bien pendant les opérations d’inscriptions sur les listes électorales que lors des campagnes électorales, il est parvenu à créer autour de sa dynamique l’unanimité consensuelle du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, et a mieux que quiconque repris son bâton de pèlerin pour parcourir le Cameroun profond.

? Cabral LIBII est un phénomène à mettre à l’actif de la réussite du Président Paul BIYA: vérité de lapalisse qui rappelle d’ailleurs l’épopée d’un certain Roger Milla (le vieux lion) qui aura été une source d’inspiration pour plusieurs jeunes générations durant des décennies et dont le départ de la tanière malgré un zeste de talent qu’il détenait encore au moment de raccrocher aura surtout permis de voir éclore après lui d’immenses talents à l’instar de Samuel Eto’o Fils.

PRINCIPALE LEÇON À TIRER

Paul Biya représente désormais le passé. Il a tout donné, il ne peut plus se réinventer, il est grand temps qu’il prenne sa retraite méritée, et il y’a de bonnes raisons de croire en un avenir meilleur et prospère. Le Cameroun, ce vaste chantier, a plus que jamais besoin d’un nouveau souffle, de vivacité, d’inventivité, de modernité, d’un leader capable de mobiliser cette jeunesse fer de lance de la nation. En un mot, l’alternance dans notre pays est un impératif catégorique, et pour corroborer le propos de Mme la Député, Cabral LIBII c’est la star, ça ne s’invente pas.

source:https://news1.cameroonmagazine.com/voici-pourquoi-une-depute-du-rdpc-prone-le-depart-de-paul-biya-au-pouvoir/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here